Présentation de l’Institut

Réchauffement climatique, extinction des espèces, évènements extrêmes (éruption volcanique, tsunami, etc.), diffusion de la pollution constituent autant d’exemples de phénomènes très difficiles à appréhender. L’urgence de la situation environnementale nécessite une stratégie scientifique de grande envergure à plusieurs angles d’attaque et où les mathématiques ont un rôle très important à jouer au travers d’approches multidisciplinaires de qualité. L'INSMI, Institut National des Sciences Mathématiques et leurs Interactions du CNRS, a affiché comme priorité la création d’un institut autour des Mathématiques pour la Planète Terre et le CNRS l’a inscrit en 2020 dans son COP.

Ce projet consiste essentiellement en un institut sans mur, à vocation nationale, capable de fédérer largement la communauté mathématique pour aborder des questions provenant d’autres domaines scientifiques dans une approche nécessairement pluridisciplinaire. L’institut se doit de fonctionner dans les deux sens entre les disciplines : un point d’entrée permettant aux collègues d’autres disciplines de trouver les bonnes compétences requises pour répondre à leurs questions, un organe interne à la discipline avec une légitimité pour préciser les définitions de l’interdisciplinarité impliquant un développement théorique et méthodologique en mathématiques. En savoir plus


Thématiques

Trois grands thèmes sont privilégiés. Quelques exemples de développements sont également indiqués.

Terre Vivante

  • écologie théorique ;
  • morphogénèse et croissance des plantes, compréhension des contraintes externes qui influent sur forme, croissance (dunes, avalanches, feuilles, etc.) ;
  • évolution et modélisation des écosystèmes ;
  • dynamique et résilience des territoires naturels et sociaux ;
  • modélisation de l’adaptation ;
  • crises biologiques et grandes extinctions dans l’enregistrement géologique.

Terre Humaine

  • gestion des déchets radioactifs ;
  • gestion durable des ressources et des écosystèmes ;
  • énergies propres, énergies renouvelables ;
  • gestion des risques environnementaux ;
  • sociologie des réseaux, théorie des réseaux complexes ;
  • santé ;
  • systèmes complexes ;
  • approches théoriques de l’évolution du comportement humain.

Terre Fluide/Solide

  • turbulence et paramétrisation géophysique ;
  • climatologie : océan et atmosphère, crises climatiques passées ;
  • modélisation du cycle de l’eau, hydrologie opérationnelle ;
  • approches micro-macro (nanophysique, écoulements granulaires, vulcanologie, fluidescomplexes, etc.) ;
  • modélisation des ondes de gravité et des processus associés (écoulements côtiers, dynamique planétaire des océans, hydrodynamique fluviale, etc.) ;
  • prédiction/prévention des risques sismiques/volcaniques et analyse des risques sismiques/volcaniques ;
  • imagerie des structures profondes, caractérisation des sources sismiques/volcaniques (tectonique, faille, etc.) ;
  • modèles de formation de la terre et des origines de la vie.

Fonctionnement/Animation

L’institut est structuré en Groupement d’Intérêt Scientifique. Voir GIS.

Différents programmes de l’institut :

  • Animation scientifique

    • Conférences grand public ;
    • ateliers et conférens scientifiques spécifiques ;
    • cours doctoraux
  • Appels à projets Recherche